Chercher

Ponts thermiques

Kapitel_Waermeschutz_Waermebrueckenportal_16-9FHD_RGB_300dpi.jpg

On entend par ponts thermiques, les parties de l'enveloppe du bâtiment sur lesquelles la résistance au passage de la chaleur par ailleurs homogène est sensiblement modifiée par :

  • une pénétration dans l'enveloppe du bâtiment par des matériaux de différente conductivité thermique,
  • une modification de l'épaisseur des composants,
  • une différence entre les surfaces intérieure et extérieure, comme c'est le cas avec les raccords de murs, de sols ou de dalles de plancher.

Les ponts thermiques induisent des températures de surface plus basses à l'intérieur ainsi qu'un flux thermique accru. La température minimale en surface θsi,min correspond à la température de surface la plus basse relevée au niveau d'un pont thermique. Le coefficient de la température minimale de surface est déterminant pour savoir si de la condensation apparaît ou s'il se forme des moisissures au niveau du pont thermique. Considérant l'humidité relative ambiante et les températures environnantes, la température de surface minimale est donc une valeur caractéristique pour les effets d'un pont thermique en termes d'humidité.

Les causes de formation de ponts thermiques peuvent être diverses. Une grande conductivité thermique résulte du fait que la partie du composant diverge de la forme plate (« pont thermique géométrique »), ou du fait que dans le composant concerné, on trouve des matériaux avec une conductivité thermique accrue (« pont thermique matériel »).

Vous avez des questions au sujet du portail Schöck réservé aux ponts thermiques ?

Schöck Bauteile AG

Neumattstrasse 30

5000 Aarau

Téléphone : 062 834 00 10

Fax : 062 834 00 11

E-mail : info@schoeck-bauteile.ch