Chercher

Le verger se transforme en salle de séjour

BIL_PRESSE_schoeck les-vergers1_16z9_FHD.jpg

L’écoquartier allie écologie, mobilité, habitat coopératif et participatif ainsi que mixité sociale.
Photo : Rainer Sohlbank

BIL_PRESSE_schoeck les-vergers2_16z9_FHD.jpg

Avec un porte-à-faux de près de 2,50 mètres, les dalles de balcon ont constitué un défi statique hors du commun pour un bâtiment résidentiel.
Photo : Rainer Sohlbank

BIL_PRESSE_schoeck les-vergers3_16z9_FHD.jpg

Près de 1’000 raccords de dalles en porte-à-faux ont été réalisés avec les produits Schöck, principalement avec l’Isokorb type K et Q.
Photo : Rainer Sohlbank

« Les Vergers ». C’est le nom d’un gigantesque ensemble résidentiel à Meyrin près de Genève. 1350 unités ont été construites, 3000 personnes se sont installées dans cet écoquartier de 16 hectares. Un concept développé et perfectionné au fil des années par la commune, le canton, les propriétaires fonciers, les autorités et les futurs habitants.

L’écoquartier allie écologie, mobilité, habitat coopératif et participatif ainsi que mixité sociale. L’idée remonte aux années 60, lorsque Meyrin s’est proclamée première ville satellite suisse en s’appuyant sur des idées d’urbanisme de Le Corbusier. Les Vergers s’inscrit de façon moderne dans la même lignée.

Énergie issue de l’autoproduction

Les donneurs d’ordre ont fixé la norme énergétique à un niveau élevé : tous les bâtiments répondent au standard Minergie A, il s’agit donc de maisons à énergie positive. Cela signifie que les coûts pour le chauffage des locaux, le chauffage de l’eau, le renouvellement de l’air, tous les appareils électriques et l’éclairage sont couverts par des énergies renouvelables spécialement produites. Dans le cas des Vergers, l’énergie de chauffage, par exemple, provient d’un réseau de chaleur et la qualité de construction répond aux exigences les plus élevées.

Minimiser les ponts thermiques au niveau du balcon

Cela s’applique également aux près de mille raccords de dalles en porte-à-faux sur les balcons qui, dans une partie des bâtiments, ont été réalisés avec des produits Schöck. À titre d’exemple, le bâtiment A13 de 9 étages est le seul dans le complexe à posséder des balcons et des loggias partiellement ronds. Avec un porte-à-faux de près de 2,50 mètres, les dalles de balcon ont constitué un défi statique hors du commun pour un bâtiment résidentiel. Elles s’amincissent de 7 cm vers l’extérieur pour réduire le poids et obtenir une pente permettant d’évacuer l’eau de pluie. La plupart des dalles fabriquées exclusivement en béton coulé sur place sont majoritairement séparées thermiquement de l’enveloppe du bâtiment par le Schöck Isokorb type K (transmet les moments négatifs et les forces transversales positives) et type Q (transmet les forces transversales positives avec un support continu). Lorsque la plaque ne repose latéralement qu’en certains points, le type QP transmet les forces transversales positives. Ils réduisent tous en même temps les ponts thermiques critiques et contribuent ainsi à la haute qualité d’isolation du bâtiment.

Téléchargements
Dossier de presse (PDF)
pdf, 649,94 KB
Dossier de presse (DOC)
docx, 13,92 KB
Télécharger - 300 dpi
zip, 10,89 MB
Télécharger - 72 dpi
zip, 705,63 KB