Chercher

Température de surface minimale θsi,min et facteur de la température de surface fRsi

La température de surface minimale θsi,min correspond à la température de surface θsi la plus basse à l'intérieur constatée au niveau d'un pont thermique. La valeur de la température de surface minimale détermine si de la condensation ou de la moisissure se forme au niveau d'un pont thermique. Considérant l'humidité relative ambiante, la température de surface minimale est une valeur caractéristique pour les effets d'un pont thermique en termes d'humidité.

Les valeurs caractéristiques θsi,min et la valeur ψ dépendent de la construction du pont thermique (géométrie et conductibilité thermique des matériaux constituant le pont thermique) et des conditions ambiantes (température intérieure/extérieure). La température de surface minimale à l'intérieur dépend également de la température de l'air extérieur : plus la température de l'air extérieur est basse, plus la température de surface minimale est basse (voir illustration 12).

On peut aussi utiliser le facteur de la température de surface fRsi comme valeur caractéristique technique d'humidité au lieu de la température de surface minimale. Le facteur de la température de surface fRsi correspond à la différence de température entre la température de surface minimale et la température de l'air extérieur (θsi - θe) rapportée à la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur (θi - θe) :

Formel_001

Pour réduire le risque de condensation et de moisissures au niveau des ponts thermiques, une valeur limite doit être respectée pour le coefficient fRsi.

L'évaluation sur la base de la température de surface critique dépend du site, c'est-à-dire que la température de surface critique varie selon le lieu. A ce propos, se reporter à l'annexe F, SIA 80 C1:2015. On considère là aussi bien la température de l'air extérieur la plus basse que la moyenne mensuelle de la température de l'air extérieur.

 

Le calcul du coefficient fRsi correspond à un procédé de justification simplifié où la distinction est faite entre l'absence de condensation et l'absence de moisissures :

  • Critère 1 : absence de condensation en surface => calcul sur la base de la température critique, évaluation par le biais de la température de l'air extérieur la plus bassefrsi_1.png
  • Critère 2 : absence de moisissures => calcul sur la base du mois critique, évaluation par le biais de la moyenne mensuelle de la température de l'air extérieur :

frsi_2.png

La valeur fRsi est une valeur relative et présente donc l'avantage qu'à partir d'une différence de température suffisante entre l'intérieur et l'extérieur ou qu'en référence au climat de référence, celle-ci ne dépend plus que de la construction du pont thermique et non pas, comme θsi, min des températures de l'air extérieur et de l'air intérieur utilisées. Lors de l'évaluation du facteur surfacique, on vérifie également s'il s'agit d'humidité incontrôlée ou d'une humidité constante de l'air ambiant, comme par ex. avec une ventilation contrôlée des locaux.

Température en surface tolérée en fonction de la station pour une température ambiante

Température en surface tolérée en fonction de la station pour une température ambiante de 21 °C. On pourrait faire la même chose pour: Condensation en surface => critère 1; Absence de moisissures => critère 2

Vous avez des questions au sujet du portail Schöck réservé aux ponts thermiques ?

Schöck Bauteile AG

Neumattstrasse 30

5000 Aarau

Téléphone : 062 834 00 10

Fax : 062 834 00 11

E-mail : info@schoeck-bauteile.ch